Vous devez savoir...

Trouvez sur le replay BFM business ce que se permet le président du syndicat des loisirs CFE-CGC, qui ose parler au nom de tous les élus du CE et de toutes les Organisations Syndicales.

La CFDT ne cautionne pas cette intervention et a envoyé le démenti suivant à BFM business :

Bonjour Messieurs, Mesdames,

Je viens de prendre connaissance de la vidéo concernant votre émission de BFM «  LES DECODEURS DE L’ECO » sur la recapitalisation EURODISNEY en date du 6 octobre 2014 .

Je tiens à  faire par ce mail un démenti formel concernant la position de  Mr Richard LECLERC, que vous avez présenté comme Secrétaire adjoint du Comité d’Entreprise de Disneyland Paris. Il  n’est absolument pas  Secrétaire adjoint de ce Comité d’Entreprise,  il ne représente pas les Organisations Syndicales, ce qu’il dit ne l’est qu’en son nom propre uniquement .

Le bureau du Comité d’Entreprise est entièrement composé de représentants  CFDT depuis les élections de novembre 2010. Mr Richard Leclerc était secrétaire adjoint du Comité d’Entreprise précédent avec, à l’époque,  la CGT.

La CFDT a toujours eu un discours clair sur le rachat de la dette en 2012 , sur la recapitalisation d’octobre 2014 aussi, nous sommes loin d’être dupes sur le sujet.

Je déplore que vous n’ayez pas vérifié vos informations pour cette émission  qui a été  très largement diffusée ensuite.

Je termine en vous donnant la représentativité des OS sur EURODISNEY : la CFDT, première organisation syndicale de Disney, la CGT,  la CFTC, l’UNSA, la FO et, en dernier la CFE-CGC, organisation à laquelle appartient Mr Richard LECLERC

 

Bien cordialement,

 

Djamila OUAZ

Responsable de la Section CFDT Disneyland Paris