Se syndiquer pour quoi faire ?

Plus la CFDT a d'adhérents, plus elle est forte et écoutée !

  • Faire connaître les droits des salariés, les défendre et les faire progresser, c'est le rôle du syndicat : dans l'entreprise, dans la branche professionnelle, mais aussi au niveau national.
  • Sans syndicat, pas de contre-pouvoir, pas de négociation sur les salaires, la mutuelle, les congés, les RTT, la formation, la pénibilité, etc.

Pourquoi adhérer ?

Dans l'entreprise, les délégués syndicaux, les élus (DP, CHSCT, Comité d'Entreprise) vous écoutent, vous conseillent, vous informent, vous défendent, contribuent à l'amélioration de vos conditions de travail.

Adhérer, c'est renforcer leur poids.

Adhérer, c'est être mieux informé de l'évolution de la législation, c'est apprendre aussi à mieux se défendre, et pour celle et ceux qui le souhaites, apprendre à écouter, conseiller, informer à son tour. A la CFDT, chacun s'engage selon ses moyens.

Adhérer, ne veut pas dire forcément militer !

Pourquoi la CFDT ?

  1. Parce que la CFDT a fait sienne, depuis toujours, les valeurs d'indépendances, de démocratie, de solidarité entre toutes les catégories professionnelles, entre les hommes et les femmes, entre les générations.
  2. Parce que la CFDT croit au dialogue social dans l'entreprise (elle n'est pas dans l'opposition systématique), parce qu'elle est porteuse d'une réflexion novatrice sur le travail, afin de mieux répondre aux défis d'aujourd'hui.
  3. Parce que la CFDT dispose d'un important réseau d'élus et de délégués syndicaux dans de nombreuses entreprises et sur tous les métiers.
  4. Parce que la CFDT est très active dans la branche professionnelle (Convention Collective, grilles de salaires, formation, etc.), ce qui lui donne une expertise et une crédibilité reconnues.
  5. Parce que la CFDT est partenaire du réseau A.V.E.C. (AVocats Etude Conseils).
  6. Parce que nous sommes tous assurés pour notre voiture ou notre logement, pourquoi ne pas s'assurer pour notre emploi ?

A quoi servent les cotisations ?

Mutualisées, elles servent à organiser la défense individuelle et collective des adhérents (Caisse Nationale d'Action Syndicale), à informer (journaux et revues), à former les militants.

La Caisse Nationale d'Action Syndicale alloue une compensation de 11€ par jour en cas de grève et prend en charge les frais de contentieux au tribunal (à partir de 6 mois d'adhésion).

La principale source de financement de la CFDT provient des cotisations. C'est la garantie de son indépendance. La cotisation représente 0,75% du salaire net des adhérents, qui bénificient d'une réduction d'impôts égale à 66% de leur versement annuel.

En exemple, pour une cotisation de 108€ par an (pour un salaire de 1200€ net), soit 9€ par mois, l'adhérent bénéficie d'une déduction de 71,28€ de ses impôts : sa cotisation réelle est donc de 36,72€, soit un peu plus de 3€ par mois !

Questions / Réponses

  • Adhérer, c'est prendre le risque d'être mal vu par son supérieur hiérarchique, ses collègues et d'être bloqué dans sa carrière ?

Non, car l'adhésion est confidentielle et tous les documents sont envoyés à domicile.

  • Adhérer, c'est être obligé de suivre les consignes venues d'en haut ?

Non, car à la CFDT, les débats sont constants et les décisions sont prises démocratiquement à tous les niveaux, dans la section syndicale (pour l'entreprise) et lors des réunions mensuelles pour les délégués du syndicat Hôtellerie/Tourisme/Restauration.

  • Quel est l'intérêt d'adhérer, puisqu'un élu non syndiqué du CE peut aussi bien faire appel à des conseils juridiques qu'un élu syndiqué ?

Rien ne remplace l'expertise d'une organisation syndicale implantée nationalement et dont le but n'est pas de "vendre" du conseil, mais de faire avancer les droits des salariés.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 15/05/2014